Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /homepages/19/d183572854/htdocs/ecrire/inc/utils.php on line 196
POUR ALLER MIEUX - NOMMER VOS EMOTIONS ! - bio energie center, pour mesurer et équilibrer vos énergies
zero
 
 
 
ACCUEIL | BIOENERGIE ? | RECHERCHES | POUR ALLER MIEUX - NOMMER VOS EMOTIONS !
 
 
 
33
POUR ALLER MIEUX - NOMMER VOS EMOTIONS !

<onglet|debut|titre=nommer nos émotions>
Pourquoi parler de nos émotions nous fait-il du bien ?

Parler de nos émotions permet de diminuer l’intensité du sentiment de tristesse ou de rage.

Des chercheurs américains ont également trouvé pourquoi parler de nos problèmes à un thérapeute fait que l’on se sent mieux après.

D’après ces chercheurs, le fait de parler de ses sentiments négatifs permet d’activer une zone du cerveau responsable du contrôle des impulsions. Ils précisent :
Cette région du cerveau agit comme lorsqu’on appuie sur les freins de sa voiture.

Pour arriver à ce résultat, ils ont regardé au scanner l’activité de 30 personnes dont 18 femmes et 12 hommes entre 18 et 36 ans. Le test consistait à leur montrer des visages exprimant des émotions fortes.

Les candidats devaient entre-autres réaliser ensuite une catégorisation des sentiments avec des mots comme « triste », « en colère ».

Les chercheurs ont alors remarqué que lorsque les candidats à l’expérience attachaient un mot comme « colère » à un visage dont l’expression exprimait la colère, la réponse faiblissait dans la zone du cerveau nommée amygdale (Amygdale sur Wikipédia) qui gère normalement la peur, la panique et autres émotions fortes.

L’association du mot à l’image a comme atténué la réponse au sein de la zone du cerveau en charge des émotions simples.

La partie du cerveau qui s’ « allume » par contre est le cortex préfrontal et ventrolatéral droit, une zone qui contrôle les impulsions.

Si vous êtes en voiture et que le feu devant vous passe orange, vous devez inhiber votre réponse afin de pouvoir appuyer sur le frein.

Concernant les différences selon les sexes, les études ne sont pas arrivées à trancher mais il se pourrait que le soulagement des émotions négatives ne soit pas identiques pour les hommes et les femmes.

Les femmes le feraient plus spontanément mais lorsque les hommes s’y mettent au bout du compte, l’avantage émotionnel serait plus important pour eux.

Ce résultat permet de modifier la vision commune sur pourquoi le fait de parler de ses sentiments aide.

On croit tous savoir qu’en parlant de nos sentiments, cela permet d’avoir une meilleure vision de ceux-ci et la compréhension finale de nos états émotionnels nous transforme.

En fait, le processus est beaucoup plus trivial à la base (même si la compréhension a certainement du bon). En mettant un nom sur une émotion dans l’étude, on a remarqué que la personne n’analyse pas de sentiments mais que l’atténuation se produit de toute manière.

Cela n’a donc rien à voir avec nos sentiments propres à chacun : c’est la manière dont le cerveau fonctionne qui est en cause !

Source : Actualité originale

<onglet|titre=vidéo connexe>

Vidéo connexe : Best-off du film Mafia Blues

<onglet|fin>

Le 10 septembre 2007 par jjfouchet
55555
 
IOU