zero
 
 
 
ACCUEIL | FOURREAUX BIO | TEMOIGNAGES FOURREAUX | C’est quoi ces tubes ?
 
 
 
33
C’est quoi ces tubes ?

Quand j’ai essayé les fourreaux pour la première fois, j’en avais entendu parler sans trop savoir de quoi il s’agissait. Ce qui est sûr, c’est que c’était à une période où j’avais mal à un genou, et que j’avais tendance à avoir les jambes lourdes.

Intriguée, j’ai accepté de "faire le cobaye" ; j’ai saisi, comme on me l’a indiqué, le fourreau de cuivre dans la main droite, et le fourreau de zinc dans la main gauche. Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais au début je n’ai rien remarqué de spécial, sinon que j’avais du mal à garder l’équilibre. Il m’a fallu un peu de temps pour réaliser que les pensées qui fourmillaient dans ma tête s’étaient tues, et que dans tout mon corps je ressentais un grand calme. Le déséquilibre lui aussi s’est calmé. J’avais toujours mal au genou, et la douleur semblait même s’intensifier (je ne peux pas dire que c’était agréable).

Au bout d’un moment, j’ai reposé les fourreaux, je me sentais plutôt bien, un peu ébahie par ce qui venait de se passer.

A partir du lendemain, j’ai senti nettement que ma circulation sanguine s’était améliorée (je me sentais les jambes beaucoup plus légères). Quant à la douleur au genou, elle s’est estompée petit à petit les jours suivants.

Depuis cette expérience, j’ai refait une séance une fois, avec la même sensation de calme intérieur dès que j’ai eu les fourreaux en main, puis j’ai fait l’acquisition d’un coffret pour pouvoir les utiliser régulièrement chez moi et pouvoir en faire bénéficier mes proches.

Quand j’ai eu le coffret, j’avais hâte d’essayer les différents tubes de pierres fournis avec les fourreaux, j’ai donc suivi le "mode d’emploi", et je suis très satisfaite de ce que cela me fait. Par contre, il n’y avait aucune explication pour l’aimant. Je l’ai donc testé sans savoir à quoi il servait, et finalement j’ai trouvé que c’était beaucoup plus intéressant de découvrir par moi-même ce qui se passait dans mon corps, car ce n’était pas une idée, mais bien ce que j’ai expérimenté moi-même, et j’en ai éprouvé une grande joie.

Le 10 mai 2007, par a:2:{s:9:"OP_pseudo";s:18:"Catherine Saillant";s:7:"OP_mail";s:0:"";}
55555
 
IOU