zero
 
 
 
ACCUEIL | BIOENERGIE ? | RECHERCHES | Einstein adorerait cela !
 
 
 
33
Einstein adorerait cela !

Einstein adorerait cela !

Est le titre d’un article que j’ai publié dans Agoravox l’an dernier !

Cet article n’a pas eu beaucoup d’écoute ? mais c’est un peu normal il y a tellement de concepts remis en cause par les travaux de Nassim Haramein que l’on comprend qu’il y ait l’apparition du "syndrome de résistance face au changement" !

Ceci étant dit beaucoup sont passés vite voir très vite sur le papier de Nassim Haramein et ont conclu que tout était farfelu !

Aujourd’hui, la couverture de Nature (la référence dans la publication scientifique) du 8 juillet 2010 donne le focus à un grand problème de la physique quantique que Nassim Haramein a résolu élégamment !

voici un résumé :

Le proton est plus petit que ce que l’on pensait

Le proton - un des composants fondamentaux de la matière - est plus petit que ce que l’on supposait jusqu’ici. C’est ce que viennent de montrer les expériences menées par une équipe de recherche internationale à l’Institut Paul Scherrer PSI, à Villigen, en Suisse. Ce résultat impose de corriger soit la théorie quantique de l’interaction entre la lumière et la matière, soit la constante de Rydberg, qui sont respectivement la théorie physique la plus précise et la constante physique déterminée avec le plus de précision. Définir quelles sont les corrections à apporter à l’une ou à l’autre représente un immense défi pour les physiciens.

Pour leur expérience, les chercheurs ont généré des « atomes exotiques » dans lesquels un muon chargé négativement gravite autour d’un proton, au lieu d’avoir le cas usuel d’un électron gravitant autour de ce même proton. Le muon est très semblable à l’électron mais est 200 fois plus lourd. Ainsi, la trajectoire sur laquelle le muon évolue autour du proton aura un rayon 200 fois plus petit que celle d’un électron. Les propriétés de la trajectoire des muons dépendent donc plus fortement de la taille du proton. A l’aide d’un laser spécialement conçu à cet effet, les chercheurs ont pu mesurer la trajectoire des muons et déterminer à partir de là le rayon du proton. Ces expériences ne pouvaient être réalisées qu’au PSI car c’est le seul endroit au monde où il est possible de générer un faisceau de muons d’une intensité suffisante. Les chercheurs présentent leurs résultats dans un article publié dans la dernière édition du magazine scientifique Nature.

Voir la solution de haramein :

Einstein adorerait cela !

Le 16 juillet 2010 par jjfouchet
55555
 
IOU